Envie de participer ?

passsportvignette3_jaune_1_-2-2-217af.jpg?1625056939

Le PASS SPORT est un dispositif exceptionnel mis en place par le gouvernement pour encourager les jeunes à prendre ou reprendre une adhésion dans les clubs sportifs à l’issue du confinement.

Le PASS SPORT s’adresse à 3,3 millions de familles qui perçoivent l’allocation de rentrée scolaire ou l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé.

Dans ces familles, il concerne les enfants de 6 à 17 ans révolus. Les familles recevront un courrier du Ministère Chargé des Sports qu’elles devront remettre au club au moment de l’adhésion ou du renouvellement de l’adhésion.

Le PASS SPORT est un bon de réduction de 50 € par enfant qui donne lieu à une réduction immédiate de la part du club sur le montant de la cotisation annuelle . Dans un deuxième temps, le club se fera rembourser par l’état. Aucune somme ne sera versée en direct aux familles.

L’inscription au club devra être faite entre le 1er juillet  et le 31 octobre 2021.

*****

A l’occasion d’un déplacement consacré à la réouverture des activités sportives à Pont-Sainte-Marie dans le département de l’Aube, le Président de la République, accompagné par Jean-Michel BLANQUER, ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports et Roxana MARACINEANU, ministre déléguée, chargée des sports, a présenté le « Pass’Sport ».

Les confinements successifs et les mesures de freinage nécessaires pour contenir l’épidémie de Covid-19 ont considérablement contraint la pratique sportive depuis plus d’un an : limitation des déplacements et des rassemblements, fermeture des établissements sportifs couverts, interdiction des pratiques avec contact. Ces mesures ont eu pour conséquence une baisse générale de l’activité physique et sportive des Français associée à un fort accroissement de la sédentarité avec des effets sur leur santé physique et mentale.

Dans ce contexte, les associations et clubs sportifs s’inquiètent du retour de leurs adhérents, notamment les plus jeunes, lors de la reprise. Le confinement a rompu des habitudes, renforcé la place des écrans, et les effets sociaux de la crise peuvent contraindre de nombreuses familles à renoncer à prendre une licence pour leur enfant, une dépense qui peut paraître superflue.

C’est pourquoi, le Président de la République a voulu une mesure forte de soutien à la prise de licence dans un club à la rentrée 2021, soutenue par un effort financier massif et inédit de 100 M€.

Cette aide, qui prendra la forme d’un « Pass’Sport », est à la fois une mesure de relance pour le secteur sportif associatif mais aussi une mesure sociale destinée à offrir aux enfants et aux jeunes les plus défavorisés de notre pays l’accès à un cadre structurant et éducatif comme le club sportif peut en proposer.

Co-construite avec le mouvement sportif et les acteurs du sport qui l’appelaient de leurs vœux, le Pass’Sport répond aussi à une volonté exprimée par les parlementaires

D’un montant de 50 euros, ce dispositif est destiné à aider les jeunes de 6 à 18 ans, et les personnes en situation de handicap, à pratiquer une activité sportive, en participant au financement de leur inscription dans une association sportive dès septembre 2021 durant toute l’année scolaire 2021-2022.

 
L’ancienne joueuse internationale de football Laure Boulleau et la star française du basket-ball Tony Parker, ambassadeurs du Pass’Sport, étaient présents aux côtés du Président de la République, de Jean-Michel Blanquer et de Roxana Maracineanu lors de leur déplacement à Pont-Sainte-Marie.

 
Ce lancement du dispositif « Pass’Sport » intervient alors que ce mercredi 19 mai 2021 marque une nouvelle étape décisive dans l’assouplissement des restrictions sanitaires pour notre pays. Après plusieurs mois de fermeture consécutive, la reprise des activités physiques et sportives, graduée selon les différentes phases, les disciplines, les publics et les lieux de pratiques, était particulièrement attendue par les pratiquants et les spectateurs, mais aussi par l’ensemble des acteurs du mouvement sportif français.

Découvrez le dossier du Pass’Sport.

Lancement du dispositif Pass’Sport - (sports.gouv.fr)

Le pass'sport une bonne nouvelle pour le mouvement sportif ? par Jean Claude Cranga et Patrick Bayeux | Décideurs du Sport par Patrick Bayeux

L’idée du pass’sport vient du mouvement sportif. Conçu comme un dispositif d’aide à l’achat de licence, il vise les familles les plus défavorisées, Mais au final ce passage d’une logique d’égalité à une logique d’équité va t-il se retourner contre le mouvement sportif en poussant le club à agir comme un prestataire de services ?

Et si en poussant le pass’sport et donc le soutien aux personnes et pas aux clubs, le mouvement sportif avait (sans le vouloir) redonné la main à l’Etat sur la conduite de la politique publique du sport.

Au ministère des sports en tout cas on ne s’y est pas trompé. Le directeur des sports lors de la présentation devant un parterre de haut fonctionnaires avait clairement indiqué que ses services y jouaient leur crédibilité.

En soutenant les personnes le ministère va prendre les français à témoin sur son engagement pour le sport. Son action va être enfin lisible.

Mais, soutenir une personne (aujourd’hui défavorisée avec un quotient familial inférieur à 600 euros. ) pour acheter une licence c’est un signal faible qui amorce une tendance lourde.
– C’est d’abord entrer dans une logique de discrimination positive, désormais comme à l’université il y aura les bousiers et les autres. Pourquoi pas ? Mais c’est aussi inciter les clubs à pratiquer une politique inflationniste sur le prix des adhésions puisque les plus défavorisés seront soutenus par ailleurs.
– C’est ensuite le passage d’une logique d’équité à une logique d’égalité.

Le passage d’une logique d’équité à une logique d’égalité.

L’égalité aurait été de verser une aide à tous les jeunes d’une classe d’age, ce que réclamaient d’ailleurs certains élus. L’égalité fait échos au principe d’universalité d’accès à la pratique sportive.
L’équité c’est l’idée de l’égalité « juste » c’est accepter l’idée qu’on n’a pas tous les mêmes chances d’adhérer à un club. C’est aussi envoyer un message aux dirigeants et aux licenciés comme quoi l’égalité d’accès aux clubs ne relève plus de la seule responsabilité des clubs mais de celle de l’Etat.

Au delà le versement à la personne c’est déjà l’amorce d’une diminution du versement aux clubs. Fini le ruissellement sur le monde fédéral vive l’allocation aux pratiquants. Le club dans ce dispositif sera trés rapidement considéré comme un prestataire de services comme le secteur marchand du sport qui, déjà, revendique d’être éligible au dispositif pass’sport.

Dans cette affaire le ministère des sports (le dispositif est géré par le ministère et pas par l’agence nationale du sport) joue t-il les français, contre le monde fédéral ? l’avenir nous le dira.

Le pass sport fait entrer les clubs dans un double jeu de concurrence, entre les clubs eux-mêmes et entre les clubs et le secteur privé. Le pass’sport renforce le club comme prestataire de service oubliant ses racines associatives et prenant ses distances avec les notions d’adhésion au profit de l’achat d’une prestation.

Pensé initialement pour compenser la perte de licenciés, ce remède à court terme s’avérerait-il déstructurant pour le mouvement sportif à moyen et long terme ?


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.