sportsregions
Envie de participer ?
Accueil de  la GMI-F Andreea Navrotescu

Le club accueille la Grand Maître International Féminin Andreea Navrotescu

WE du 3 - 4 mai 2024 

Album de Photos et Vidéos ;  New juin 2023 ;  Animations 2023

Vendredi 3 mai rendez-vous au collège Schoelcher à la Duchère où nous avons ouvert un atelier en septembre 2023  , samedi 4 mai à la  Bibliothèque Municipale de Lyon Part Dieu , Conférence et Simultanée , Echecs pour tous à hauteur d’une Reine , Page FBook de la BML

Grand Maître Féminin International, Andreea Navrotescu joue au plus haut niveau, avec une humilité rafraichissante et une solide culture échiquéenne sa page FBook

La rencontre  samedi 4 mai  s'est déroulée dans les grandes salles de la BML de Part-Dieu  de 14h à 17h30 , en présence d'un très nombreux public,  et de Monsieur Oleg Ungureanu Consul de Roumanie

Andreea a  joué une simultanée sur  32  échiquiers, contre  36 joueurs ou joueuses de tous niveaux et âges, aucune défaite ,  4 nulles, certaines parties arrêtées afin de respecter l'horaire de fermeture de la Bibliothèque  ; extrait vidéo de la conférence n°1 ; n°2 ; un film complet sera diffusé par la Bibliothèque bientôt

Merci et Bravo à nos Bénévoles, parents, enfants, bureau, pour leur aide et participation au succès de cet évènement  mémorable !

image-20240505031756-2.jpeg

Andreea et Monsieur Oleg Ungureanu Consul de Roumanie

image-20240507182721-2.png

1715160570064.jpg

1715160570060.jpg

image-20240509135926-1.jpeg

image-20240513205125-1.jpeg

Chaîne Twitch d'Andreea   ;  Chaîne YouTube d'Andreea 

image-20240424123306-1.jpeg

image-20240314162159-1.jpeg

image-20240413134813-1.jpeg 

photo de l'Open 2023 Séville de Ismael Nieto Fotografia

image-20240427211032-1.jpeg

image-20240503154055-1.jpeg

samedi 4 mai   Soirée conviviale  pour les membres du club et sur invitation Campanile Lyon Centre Gare Part Dieu

18 h 30  apéritif - 19 h 30 buffet à volonté

image-20240404151405-1.png

image-20240404151246-2.jpeg

Réservation  Hello Asso

image-20240404144820-1.png

image-20240404150443-1.jpeg

 

Andreea Navrotescu

"Je joue aux échecs depuis l’âge de 5 ans.

Née en Roumanie, toute ma famille est venue s’installer en France grâce au fait que mon père y a trouvé du travail en tant qu’entraîneur d’échecs.

Depuis la classe de CM1, j’ai effectué toute ma scolarité en France. Détentrice du BAC S Mention Très Bien et d’une Licence Bilingue Anglais-Espagnol, j’ai toujours mis sur un pied d’égalité mon parcours académique et ma pratique sportive : tout en poursuivant une scolarité normale, j’ai remporté à six reprises le titre de Championne de France dans les catégories jeunes.

Depuis que j'ai fini ma Licence en 2018, j'ai décidé de me consacrer entièrement au Jeu d'Echecs en tant que joueuse professionnelle. Sélectionnée plusieurs fois en équipe de France adultes cette fois-ci, j'ai obtenu de nombreux résultats à l'international tels que la médaille d'argent à mon échiquier aux Olympiades de Bakou en 2015 ou le gain de la Mitropa Cup, compétition par équipes d'Europe Centrale en 2022

Mais le résultat le plus notable de tous est sans doute l'obtention à vie de mon titre de Grand Maître Féminin en  2022

J'ai de nombreux objectifs, comme celui de me requalifier en équipe de France adultes ou de remporter le championnat de France féminin. Cependant l'objectif principal doit rester de prendre du plaisir et d'apprécier la beauté du jeu et je m'efforce d'y parvenir à chaque fois que je m'assois devant un échiquier !"

À la rencontre de Andreea Navrotescu, joueuse d'échecs professionnelle [Partie 2] (youtube.com)

image-20240312153142-1.jpeg

image-20240408180152-1.jpeg

image-20240312153354-4.jpeg

Andreea Navrotescu est une joueuse d'échecs française née le 21 décembre 1996 en Roumanie. Elle a le titre de grand maître international féminin depuis 2022. Membre de l'équipe de France féminine, elle a remporté six fois le titre de championne de France chez les jeunes.

Biographie et carrière

Son père, Catalin Navrotescu, est maître international et a représenté la Roumanie comme remplaçant lors du championnat d'Europe d'échecs des nations de 1989 et de l'olympiade d'échecs de 1992

Au niveau de sa formation, elle a fait des études linguistiques : elle possède une licence bilingue anglais-espagnol

Navrotescu a remporté six titres de championne de France dans le championnat de France d'échecs des jeunes (en 2008, 2010, 2012, 2013, 2014 et 2015).

En 2012, Andrea Navrotescu remporte la médaille de bronze au championnat d'Europe des moins de seize ans à Prague.

Andreea a remporté la médaille d'argent au cinquième échiquier (échiquier de réserve) lors de l'olympiade d'échecs de 2016 à Bakou.

Lors du championnat de France individuel 2019 à Chartres, elle se classa sur la troisième marche du podium, derrière les maîtres internationaux Pauline Guichard et Sophie Milliet

Depuis février 2021, elle est la première joueuse d'échecs française à s'associer à une équipe d’esports, la Team Vitality. Elle en est devenue ambassadrice.

En mars 2022, Navrotescu a gagné le tournoi « Womens' day » à Belgrade, ce qui lui a permis de réussir sa 3e et dernière condition pour devenir grand maître international féminin

En août 2022, elle finit à nouveau troisième du championnat de France d'échecs féminin.

Source Andreea Navrotescu — Wikipédia (wikipedia.org)

image-20240312153240-2.png

image-20240312153307-3.png

image-20240312153441-5.jpeg

La Presse de la Manche

Par Juliette Voisin Publié le 7 Août 23    

Cette joueuse d'échecs professionnelle dénonce les violences dont elle "a été témoin"

Cette joueuse d'échecs professionnelle dénonce les violences dont elle "a été témoin" | La Presse de la Manche (actu.fr)

Quatorze des meilleures joueuses d'échecs françaises ont dénoncé, le 3 août 2023, les violences sexistes et sexuelles subies. Parmi elles : Andreea Navrotescu, qui vit à Saint-Lô.

image-20240312153507-6.jpeg

La joueuse professionnelle Andreea Navrotescu, saint-loise depuis ses 9 ans, est signataire de la lettre dénonçant les violences sexistes et sexuelles dans le monde des échecs. 

 « Nous nous sommes tues trop longtemps. » Dans une lettre ouverte, publiée le jeudi 3 août 2023, quatorze des meilleures joueuses d’échecs françaises dénoncent les violences sexistes et sexuelles qu’elles ont subies.

Parmi les signataires, Andreea Navrotescu prend la parole. Née en Roumanie, elle arrive en France à Saint-Lô (Manche) en 2006. Elle baigne dans les échecs dès son plus jeune âge. Elle commence à 5 ans auprès de son père, maître international et entraîneur, décédé en septembre 2022. Elle est six fois championne de France junior.

« J’ai internalisé certains comportements problématiques des hommes aux échecs »

Après avoir obtenu sa licence de langues anglais-espagnol en 2018, la jeune femme se consacre à la pratique professionnelle des échecs. Aujourd’hui, à 26 ans, elle est grand maître. Elle voyage à travers le monde pour participer à des compétitions seules ou à plusieurs, comme l’été dernier pour les Olympiades en Inde avec l’équipe de France.

Actuellement en Roumanie, où elle dispute un championnat, elle explique les raisons qui l’ont poussée à signer cette tribune. « J’ai été témoin de ces violences tout au long de ma carrière. Le fait d’être amie avec des joueuses plus âgées et d’avoir baigné dans ce milieu m’a fait me rendre compte que j’avais internalisé certains comportements très problématiques de la part des hommes aux échecs. J’en ai pris conscience. »

Une raison de l’arrêt du jeu par les filles

Les joueuses, entraîneuses et dirigeantes dénoncent dans la tribune des violences « verbales, écrites ou physiques perpétrées par des joueurs d’échecs, des entraîneurs, arbitres ou dirigeants » à caractère sexistes et sexuelles. 

Ces harcèlements et ces agressions sont encore aujourd’hui l’une des principales raisons de l’arrêt du jeu d’échecs par les femmes et les jeunes filles, notamment à l’adolescence.

Une prise de parole publique « pour que la peur et la culpabilité changent de camp. Pour que les auteurs de ces violences ne puissent plus agir en toute impunité ». La Fédération française des échecs les soutient. Elle a mis en place des ressources sur son site. Une procédure de signalement au ministère des Sports est accessible via le site de l’association Colosse aux pieds d’argile.

« Tu joues bien aux échecs pour une fille »

« On a du mal à s’imaginer dans un sport intellectuel comment les violences peuvent avoir lieu », développe Andreea.

Ça peut aller de la violence verbale : « Tu joues bien aux échecs pour une fille » aux agressions. Le problème principal est qu’on est 20 % de licenciées à la fédération et 10 % de femmes lors des tournois. En minorité, on devient une cible plus facile. Certains vont préférer regarder ce qu’on porte, notre décolleté par rapport à nos coups d’échecs. 

Andreea, nommée en 2021 ambassadrice par Vitality, une équipe d’e-sport, est depuis très présente sur la plateforme Twitch. Un moyen de rendre visible la pratique féminine : « C’est important de créer des rôles modèles pour les jeunes filles pour qu’elles continuent les échecs à l’adolescence et à l’âge adulte », soutient-elle.

Inscrite au club d’Agneaux de 2006 à 2014, elle assure ne pas avoir subi de violences au sein de cette association durant cette période. « Au club d’Agneaux, je n’ai pas ressenti les violences. J’étais très bien entourée parce qu’on avait un groupe de jeunes filles, avec qui on faisait souvent des compétitions et des cours collectifs. Je n’ai pas eu de problème justement parce qu’on était relativement soudées. »

Depuis sa publication sur X (anciennement Twitter), la lettre ouverte a reçu de nombreux soutiens. « Une soixantaine de joueuses à travers le monde ont rejoint le mouvement », affirme Andrea.

Prévention des Violences - LYON ECHECS PASSION 64 (lep64.org) ; Lettre ouverte dénonciation des violences sexistes et sexuelles - LYON ECHECS PASSION 64 (lep64.org)

image-20240312153541-7.jpeg

image-20240312153622-8.png

Andréea-Cristiana Navrotescu: La virtuose Roumaine

https://www.europe-echecs.com/embed/img_fb56db5736e9e08a951803b8f72e9e6c_280_0_0_600_297.jpg

Portrait par Frédéric Sellier, d'Andréea-Cristiana Navrotescu, du Club d'Agneaux Saint-Lô, 1927 Elo, Championne de France Benjamine 2010 à Troyes.


Palmarès

Championne de Roumanie 2005, Championne de France Pupillette 2008 (Roche-sur-Yon), 5ème Benjamine Championnat de France 2009 (Aix-les-Bains), Championne de France Benjamine 2010 (Troyes), plusieurs fois Championne de ligue BNO, Championne de ligue féminine rapide BNO.

D'origine Roumaine, Andréea-Cristiana Navrotescu a été émerveillée par les Echecs depuis sa plus tendre enfance et ce n'est pas son père qui va lui interdire de consacrer trop de temps à cette discipline ! Championne de France « Pupillette » en 2008, deux ans plus tard, Andréea récidive en s'imposant à nouveau en décrochant le titre de Championne de France Jeunes « Benjamine » à Troyes. Une juste récompense pour ce nouveau talent aussi gentille qu'efficace ! Portrait et Interview de cette virtuose des Echecs venue de Roumanie.

Bunà Ziua Andréea ! Peux-tu te présenter aux lecteurs d'Europe Echecs ?

Bunà Ziua ! Je m'appelle Andreea Navrotescu, je suis élève en 4ème au Collège « Le Bon Sauveur » à Saint-Lô. J'ai un petit frère (Vlad) qui joue lui aussi aux échecs. En fait, toute ma famille est licenciée au Club d'échecs d'Agneaux Saint-Lô. Je suis actuellement classée 1927 Elo FIDE.

https://www.europe-echecs.com/embed/img_6dfc35c47756e962ef055d1049f1f8ec_280_0_0_0_0.jpg

Vlad et Andréea-Cristiana Navrotescu. Photo © Catalin Navrotescu

Dans quelle circonstance as-tu découvert le jeu d'échecs et pourquoi les échecs t'ont-ils si vite passionnés ?

Je crois que j'avais 4 ans lorsque ma mère m'a appris la marche des pièces. Mais, bien entendu, mon père m'a beaucoup motivée et puis j'adore les échecs !!

Tu as des origines Roumaines je crois. Peux-tu nous en parler ?

Oui en effet. Je suis née dans ce pays (à Iasi) et le roumain est ma langue maternelle. J'y attache beaucoup d'importance. Mon papa était entraîneur au club local, il avait aussi des responsabilités au sein de l'équipe d'échecs nationale féminine roumaine. En 2005, après m'avoir accompagné aux Championnats du Monde Jeunes à Belfort, il a décidé de venir en France, à Saint-Lô. Un an après, il nous a proposé (à moi, à mon frère et à ma mère) de le rejoindre ici, à Saint-Lô. Au début, nous n'étions pas très convaincus car tous nos proches se trouvaient en Roumanie, sans compter la difficulté de la langue ! Mais, petit à petit, nous avons décidé de venir et finalement de rester en France.

Gardes-tu des liens avec ton pays d'origine et peux-tu nous parler un peu des échecs en Roumanie ?

Bien évidemment ! On y retourne tous les ans. En 2005, j'avais décroché mon premier titre en première année de poussine (la catégorie des petites-poussines n'existait pas encore et je jouais tout le temps une ou deux catégories au-dessus). Le niveau a toujours été élevé là-bas ! Je profite de l'occasion pour faire un petit coucou à la Championne d'Europe Poussines 2006, mon amie roumaine, Daria Visanescu, membre du club où papa était entraîneur.

https://www.europe-echecs.com/embed/img_696b0709b9a2d7d9e2c25b71476ec255_280_0_0_0_0.jpg

Maha Eid, Salome Neuhauser et Andreea Navrotescu aux Championnat d'Europe 2008. Photo © Vincent Moret.

Tu as la particularité d'avoir un coach à domicile, en la personne du M.I Catalin Navrotescu, ton papa... Quels sont les avantages et les inconvénients ? Comment travailles-tu avec lui et quelles sont vos méthodes de travail ?

Eh bien, il y a énormément d'avantages, par exemple pouvoir s'entraîner à tout moment. Quand aux inconvénients... Euh... Il n'y en a pas ! Mon père m'a toujours motivée, entraînée, préparée physiquement et moralement, etc. On travaillait parfois ensemble environ 4h par jour !!! Et d'ailleurs, je voudrais tout particulièrement le remercier. C'est quand même grâce à lui que je suis encore une fois championne de France! Sinon, pour les méthodes de travail, ça restera secret ! (rires)

Quel est le calendrier "classique" d'une saison échiquéenne pour Andréea ?

En automne, je joue pas mal de rapides dans ma région de Basse Normandie (j'adore remporter le premier prix féminin ! (rires)). Depuis mon arrivée en France, je fais toujours l'Open de Toussaint de Caen (petit coucou à Gaël Lejeune !), et à Noël je participe à l'Open du Mans (merci à M.Lambert pour l'excellent accueil). Ensuite, il y a les Championnats départementaux, encore quelques Opens et les Championnats de Ligue... Puis viennent les Championnats de France !!

En été, je suis «collée» au Festival d'échecs de Saint-Lô mais j'apprécie également les tournois avec toute ma famille. D'habitude on fait le tournoi de Val Thorens (c'est dommage que cela ne se tient plus), puis j'enchaîne avec le tournoi de Créon (excellente ambiance !) et cette année, en première, on participera au prochain festival de Dieppe. Et la saison s'achève, et une autre recommence...

Sacrée Championne de France Benjamine à Troyes cette année, peux-tu nous parler de ton parcours lors ce championnat de France Jeunes jusqu'aux départages ?

C'était un tournoi très difficile... Même si j'étais la première classée, ce n'est jamais facile de se maintenir ! J'avoue que j'étais très démoralisée après ma défaite contre Julie Fischer... Heureusement, j'ai su me reprendre ! Et, en fin de compétition, aux départages, j'avais vraiment confiance en moi et je savais que j'allais prendre ma revanche (rires).

https://www.europe-echecs.com/embed/img_c876914f82ce54cb533b186afd41166e_280_0_0_0_0.jpg

Andréea-Cristiana Navrotescu championne de France d'échecs benjamine, Troyes 2010. Photo © Catalin Navrotescu

Avec cette nouvelle consécration, tu as rejoint l'élite française qui est l'équipe de France Jeunes que tu as déjà connue en 2008 lors du 18ème championnat d'Europe Jeunes (Herceg Novi, Monténégro)... tes réactions ? As-tu de nouvelles ambitions internationales ?

J'avoue que l'Equipe de France me manquait parce qu'il y a une excellente ambiance au sein de l'équipe et je m'y sentais vraiment bien !

J'avais très bien commencé mon tournoi au Monténégro (5,5/6 pts) mais malheureusement j'ai perdu mes 3 dernières parties, en raison de la fatigue, sans doute...

Sinon, pour ce qui est des résultats à venir, on verra bien...

Les échecs te laissent-ils le temps d'avoir d'autres occupations ?

Bien évidemment ! Je pratique aussi le Badminton en Club, je fais du VTT toutes les semaines et de la piscine de temps en temps... Sinon, j'adore lire et parler avec mes amis sur MSN (Chut ! il ne faut pas que ma maman le sache !)

Un dernier mot ?

J'aimerais remercier mon club d'Agneaux Saint-Lô, ainsi que son Président, Hubert Beneteau. Il y a vraiment une bonne ambiance et c'est aussi un peu grâce à eux que j'ai gagné, car ils m'ont beaucoup soutenue moralement.

Commentaire du M.I Catalin Navrotescu 2443 elo

« Andreea est une fille très motivée, d'un fort caractère. Excellente à l'école, de bonne volonté, elle a su se faire des ami(e)s partout.

Je l'ai toujours entraîné. Ses qualités natives ainsi que le travail assidu ont assuré ses bons résultats. Sur l'échiquier elle prend du plaisir et joue avec fair-play. Elle aime bien attaquer mais il faudrait qu'elle apprenne à prendre plus de risques !! »

Commentaire d'Hubert Beneteau, président du Club d'Agneaux Saint-Lô

« Andréea est sérieuse quand elle joue et on sent à son regard qu'elle a envie de vous battre. Ce qui n'est pas fréquent chez les jeunes lorsqu'ils jouent un « plus fort » !

MI Catalin Navrotescu

Hubert Bénéteau, Président du Club de St. Lô

Publié le 24/06/2010 00:21 , Mis à jour le 24/06/2010 01:01

Andréea-Cristiana Navrotescu. Photo © Vincent Moret